vous êtes connectés
Questions & Réponses - Natation Course

Lorsque le nageur se retrouve sur le ventre il peut faire une traction d'un ou deux bras. Il me semble que cela revient à dire que le nageur ne parcours pas la distance totale de la course dans la nage presprite. Je trouve cela anormal ?

C'est vrai qu'il ne parcourera pas la totalité de la distance sur le dos, mais le règlement prévoit que lors du virage le nageur peut passer sur le ventre. Dans le même esprit, que dire du nageur de papillon ou nage libre qui peut faire une coulée de 15 mètres lors du départ au des virages ?

En dos à l'arrivée de la course le nageur doit toucher le mur en étant sur le dos (SW6.5). A l'arivée, cette position sur le dos admet-elle comme pour la nage un mouvement du corps inférieur à 90° par rapport à l'horrizontal, ou bien est-ce que l'horizontalité du corps est imposée ?

A l'arrivée comme pour la nage la limite de l'horizontalité est la même, aussi la ligne des épaules peut avoir un angle avec le niveau de l'eau tant qu'il est inférieur à 90°.

Lors d'un faux départ en dos, faut-il faire ressortir les nageurs de l'eau pour reprendre toute la procédure de départ ?

Non il ne faut pas faire ressortir les nageurs. Le premier départ ayant été donné, tous les nageurs sont dans l'eau ; en conséquence il faut faire annoncer par le speaker ou le starter qu'il s'agit du deuxième départ puis donné le coup de sifflet qui commande aux nageurs de rejoindre immédiatement le mur pour prendre la position de départ. Ensuite le juge-arbitre fait signe au starter qui donne alors le départ.

Ce week-end, lors d'une journée benjamins, j'ai vu de nombreux nageurs réaliser leurs virages de la façon suivante : passage sur le ventre, sans mouvement propulsif, arrivée au mur et là, plutôt que de faire une culbute, le nageur repart en dos en se relançant en arrière. Faut-il disqualifier, considérant que dès lors que le nageur passe en position ventrale il doit faire une culbute ?

Non, même si cette technique est "ni belle ni recommandée", le passage autorisé sur le ventre n'implique pas nécessairement un virage culbute (même si dans l'esprit il est autorisé pour permettre la culbute) dès lors qu'il n'y a pas de mouvement propulsif pendant cette phase sur le ventre et que le nageur repart bien en position dorsale après le toucher du mur.

En dos, lorsque le nageur est dans l'eau en position de départ, doit-il obligatoirement avoir les deux pieds au même niveau sous le niveau de l'eau ?

Non, en effet l'article SW 6.1 précise : Avant le signal de départ, les nageurs doivent s'aligner dans l'eau face à l'extrémité de départ, avec les deux mains placées sur les poignées de départ. Les pieds, y compris les orteils, seront sous la surface de l'eau. Il est interdit de se tenir dans ou sur les trop-pleins ou d'accrocher les orteils au bord du trop-plein. Il apparaît donc que excepté le fait de rester sous la surface de l'eau il n'y a pas de contrainte pour la position des pieds.

Ce week-end j'étais juge de nage à un meeting où un entraîneur a fait nager toute son équipe un 4N pendant le 200 m NL programmé. Selon les règles de la FINA on peut changer de style pendant une épreuve de NL. OK. Or les juges ont disqualifié un nageur qui avait complètement raté son virage au dos. Nous étions d'avis que le style choisi doit tout de même être nagé correctement. Ceci a provoqué la fureur de l'entraîneur qui lui prétendait que la course programmée était un NL dont le virage pourrait être effectué n'importe comment! Votre avis s.v.p.?

Pour mémoire l'article SW 5.1 "La nage libre signifie que, dans une épreuve ainsi désignée, le nageur peut nager n'importe quel style de nage, sauf dans les épreuves de 4 nages individuelles ou de relais 4 nages, où la nage libre signifie tout style de nage autre que le Dos, la Brasse ou le Papillon", en conséquence il est possible de faire nager un 200 m 4 nages dans une épreuve intitulée 200 m Nage libre.

Par ailleurs, pour les contraintes (virages et nage) l'article SW 5.2 "Une partie quelconque du corps du nageur doit toucher le mur à la fin de la course de chaque couloir et à l'arrivée" et l'article SW 5.3 "Une partie quelconque du corps du nageur doit briser la surface de l'eau pendant toute la course, à l'exception qu'il sera permis au nageur d'être complètement submergé pendant le virage et sur une distance de 15 mètres au plus après le départ et chaque virage. A ce moment-là, la tête doit avoir brisé la surface de l'eau" sont très clairs. Il est évident que le nageur qui a raté son virage de dos ne devait pas être disqualifié. A noter toutefois que dans ce cas les temps seront affectés à des 200 m Nage libre et non pas à des 200 m 4 Nages

Le léger mouvement de dauphin des jambes fait par le nageur avant d'entamer la culbute lors du virage dos est-il autorisé ?

Le règlement interdit tout mouvement propulsif lorsque le nageur est en position ventrale (SW 6.4) et tout mouvement indépendant de l'action continue du virage : ce qui veut dire que l'appui sur les jambes (légère ondulation) qui permet la culbute (elle est nécessaire) est autorisée dès lors qu'elle est dans l'action du virage et qu'il n'y a pas de temps de coulée avant la culbute.

SW 6.4 Pendant le virage, les épaules peuvent être tournées au-delà de la verticale de la poitrine, après quoi une seule traction continue du bras ou une traction simultanée des deux bras peut être faite pour amorcer le virage. Dès que le corps a quitté la position sur le dos, il ne doit y avoir aucune traction de bras ou battement de jambes qui soit indépendant de l'action continue du virage. Le nageur doit être retourné à une position sur le dos lorsqu'il quitte le mur. Lors du virage, il faut qu'une partie quelconque du corps du nageur touche le mur.

Un nageur doit obligatoirement effectuer un virage culbute s'il est passé en position ventrale avant de toucher le mur ?

Le règlement n'impose pas la réalisation d'une culbute. Dès lors que l'on respecte les conditions de passage en position ventrale le virage, c'est à dire que le nageur ne fait pas de mouvement propulsif indépendant de l'action continue du virage, il peut toucher le mur en position ventrale et repartir en se relançant en arrière. C'est d'ailleurs un cas rencontré fréquemment chez les plus jeunes nageurs.

Est-il possible de valider un record sur une distance intermédiaire, si le nageur effectue un virage culbute ?

Pour valider une performance sur un distance intermédiaire par rapport à celle de l'épreuve, il faut respecter l'article SW 6.5 " A l'arrivée de la course, le nageur doit toucher le mur en étant sur le dos. Le corps peut être submergé lors du contact ". Ainsi il n'est généralement pas possible de valider un record sur une distance inférieure sauf à avoir l'assurance de le toucher du mur a bien été effectué en position dorsale.

A l'arrivée en dos comment doivent etre les épaules ? est ce disqualifiable si le nageur est presque sur le coté tout en étant encore sur le dos ? doit il être sur le dos parallele à la surface de l'eau ? quel est le seuil de tolérance ?

Il faut respecter l'article SW 6.5 qui précise que le nageur doit toucher le mur en étant sur le dos et s'appuyer sur l'article SW 6.2 qui définit la position normale sur le dos : "La position normale sur le dos peut inclure un mouvement de roulis du coprs inférieur à 90 degrès par rapport à l'horizontale. La position de la tête est indifférente.

Accueil - Les règlements FINA - La Formation

webffn 3.3 - 03/02/2010     -     Haut de page